Comprendre les quatre types de peaux : peau normale, sèche, grasse ou mixte

Peau normale
Le terme « peau normale » est largement utilisé pour décrire une peau équilibrée. Le terme scientifique désignant une peau saine est « eudermique ».

Peau sèche
Le terme « peau sèche » est utilisé pour décrire un type de peau qui produit moins de sébum qu’une peau normale. À cause de cette carence en sébum, une peau sèche ne dispose pas des lipides dont elle a besoin pour retenir l’humidité et construire une barrière protectrice contre les agressions extérieures.

Peau grasse
Le terme « peau grasse » est utilisé pour décrire un type de peau dont la production de sébum est accrue. Une surproduction s’appelle une séborrhée.

Peau mixte
Comme son nom le suggère, une peau mixte représente un mélange de deux types de peaux.

Peau Normale

Qu’est-ce qu’une peau normale ?

Le terme « peau normale » est largement utilisé pour décrire une peau équilibrée. Le terme scientifique désignant une peau saine est « eudermique ». La zone T (front, menton et nez) peut être légèrement grasse, mais l’équilibre sébum et hydratation n’est globalement pas altéré. La peau n’est ni trop grasse ni trop sèche.

Comment reconnaître une peau normale

Une peau normale :

  • A une bonne circulation sanguine
  • A une texture douce, lisse et veloutée
  • A un aspect translucide frais et une couleur rosée uniforme
  • N’a pas d’imperfection

Peau sèche

Qu’est-ce qu’une peau sèche ?

Le terme « peau sèche » est utilisé pour décrire un type de peau qui produit moins de sébum qu’une peau normale. À cause de cette carence en sébum, une peau sèche ne dispose pas des lipides dont elle a besoin pour retenir l’humidité et construire une barrière protectrice contre les agressions extérieures. Cela peut altérer la fonction de barrière. Il existe plusieurs formes et degrés de gravité en matière de peau sèche (xérose). Il est parfois difficile de les distinguer.

Les causes d’une peau sèche

C’est grâce à l’eau contenue dans les couches les plus profondes de la peau et à la transpiration que la peau est hydratée.

La peau perd de l’eau en permanence via :

  • La transpiration : perte active d’eau des glandes engendrée par la chaleur, le stress et l’activité physique.
  • La perte insensible d’eau : perte naturelle et passive. La peau diffuse environ un demi-litre d’eau des couches les plus profondes de la peau par jour.


La sécheresse de la peau est causée par une carence :

  • En facteurs naturels d’hydratation particulièrement l’urée les acides aminés et l’acide lactique, qui aident à retenir l’eau.
  • En lipides épidermiques, tels que les céramides, les acides gras et le cholestérol, nécessaires pour conserver une fonction de barrière cutanée saine.


Par conséquent, la fonction de barrière de la peau peut être altérée.

Une Peau sèche peut être légèrement plus sèche qu’une peau normale, très sèche ou extrêmement sèche. Les différences peuvent s’identifier ainsi :

Peau sèche
Une peau légèrement sèche peut sembler tiraillée, rugueuse et terne. Son élasticité est également faible.

Peau très sèche
Si la sécheresse n’est pas traitée, la peau peut :

  • Subir une desquamation légère en plaques
  • Avoir un aspect rugueux et tacheté (cela est parfois dû à un vieillissement prématuré)
  • Produire une sensation de tiraillement
  • Démanger

Elle est également plus vulnérable aux irritations, aux rougeurs et aux risques d’infection. Découvrez plus d’informations sur la page relative à la peau sèche.

Peau grasse

Qu’est-ce qu’une peau grasse ?

Le terme « peau grasse » est utilisé pour décrire un type de peau dont la production de sébum est accrue. Une surproduction s’appelle une séborrhée.

Les causes d’une peau grasse

Plusieurs facteurs peuvent déclencher une surproduction de sébum :

  • Le patrimoine génétique
  • Des déséquilibres ou des changements hormonaux
  • La prise de médicaments
  • Le stress
  • Des cosmétiques comédogènes (produits de maquillage qui provoquent des irritations)

Comment identifier les différents types de peaux grasses ?

Une peau grasse se caractérise par :

  • Des pores clairement visibles et dilatés
  • Un aspect brillant
  • Une peau pâle et plus épaisse : les vaisseaux peuvent être imperceptibles

Les peaux grasses sont sujettes aux comédons (points noirs ou blancs) et à diverses formes d’acnés

En cas d’acné légère, un nombre important de comédons apparaît sur le visage, mais également souvent sur le cou, les épaules, le dos et la poitrine.

En cas d’acné modérée à légère, des papules (de petits boutons sans points blancs ou noirs visibles) et des pustules (des boutons de taille moyenne avec un point blanc ou noir visible au centre) apparaissent ; la peau devient rouge et enflammée.

La variation des types de peaux sur les joues et la zone T est caractéristique d’une peau mixte. La surface de ce que l’on appelle la zone T peut beaucoup varier : elle peut être très fine ou étendue.

Une peau mixte se caractérise par :

  • Une zone T grasse (front, menton et nez)
  • Des pores dilatés dans cette zone et de possibles impuretés
  • Des joues sèches à normales

Les causes d’une peau mixte

Les zones plus grasses de la peau mixte sont dues à une surproduction de sébum. Les zones plus sèches de la peau mixte sont dues à un manque de sébum et à la carence en lipides qui va avec.

Évaluation du type et de l’état de santé de la peau

Contrairement au type de peau, l’état de santé de la peau peut beaucoup varier au cours d’une vie. Les nombreux facteurs internes et externes qui déterminent cet état de santé incluent : le climat et la pollution, la prise de médicaments, le stress, les facteurs héréditaires qui affectent les niveaux de sébum, la transpiration et les facteurs naturels d’hydratation produits par votre peau, ainsi que les produits que vous utilisez et les choix que vous faites en matière de soin de la peau.

Signes du vieillissement
Notre type de peau peut évoluer avec l’âge. Une peau grasse à l’adolescence peut se dessécher après la puberté et une peau normale peut s’assécher avec l’âge.

Tous les types de peau subissent les effets de l’âge. La peau perd alors du volume et de la densité, des rides et des ridules apparaissent et des changements de pigmentation surviennent. Comprendre et mesurer ces signes du vieillissement nous permet de déterminer l’état de santé de la peau.

Couleur de la peau
L’éthnicité et la couleur de la peau ont une influence sur la manière dont notre peau réagit aux agressions extérieures, comme le soleil, les troubles de la pigmentation, les irritations et les inflammations. La couleur de base de notre peau dépend de la densité de l’épiderme et de la répartition de la mélanine.